Sels de nicotine : Notre formule

Vous êtes nombreux.ses à nous poser des questions sur les sels de nicotine en général et plus précisément sur l’acide que nous utilisons pour créer nos sels de nicotine. Cet article détaille notre approche.

Pour rappel, les sels de nicotine sont la forme sous laquelle la nicotine est naturellement présente dans les feuilles de tabac. Utilisés dans les eliquides, ils permettent une satisfaction rapide, plus proche de la cigarette de tabac. Avec les sels de nicotine, le “hit”, cette sensation du passage en gorge, est beaucoup plus douce, ce qui permet de vapoter des eliquides à fort taux de nicotine sans tousser.

Cet ajustement chimique est nécessaire dans certains cas. Par exemple si vous êtes en échec d'arrêt du tabac avec les eliquides traditionnels, si vous êtes vapofumeur, si vous avez un historique de tabagisme lourd ou encore si vous toussez comme un renard avec la vape.

Les eliquides aux sels de nicotine prennent place dans une optique de réduction du risque tabagique. Ils s’adressent à certains profils de fumeurs ou vapo-fumeurs. Ils constituent un outil efficace et pragmatique pour arrêter de fumer.

 Minimal Grenadine pod systeme sels de nicotine
Approche bling bling pour ce Minimal grenadine.

Une formule qui utilise l’acide benzoïque

Nous privilégions l'acide benzoïque car il crée, selon-nous, un sel de nicotine d'excellente qualité :

- le e-liquide n'a pas de goût parasite
- le hit est gommé de façon efficace
- la molécule est parfaitement soluble
- la structure de la molécule permet de limiter la quantité d'acide dans le liquide
- la matière première à laquelle nous avons accès est d'une qualité exceptionnelle, de grade pharmaceutique
- cette pureté est un gage de qualité de premier ordre

Pour nous assurer que les eliquides aux sels de nicotine que nous fabriquons ne présentent pas de risque en vapotage nous avons mené des essais poussés. La stratégie ? Charger nos produits dans une machine conçue spécialement pour ça, récolter les "émissions" et voir ce qui en ressort. 

Il apparaît que l'acide benzoïque a un comportement stable dans les conditions normales de vapotage. Il ne se dégrade pas en benzène quand il est vaporisé et les tests en émission nous ont conforté dans nos choix techniques. Et nous ne sommes pas les seuls à avoir fait ce choix, de nombreux acteurs, parmi les plus historiques des sels de nicotine ont fait le choix de l'acide benzoïque.

Blend sels de nicotine pour arrêter de fumer
Les eliquides Blend peuvent contenir une part de nicotine sous forme de sels.

Nous vous invitons à comparer leur ressenti entre un eliquide au sel de nicotine de chez Fuu et un au sel de nicotine formulé à partir d'un autre acide organique : les sensations sont différentes. Nous ne déconseillons pas d’utiliser d'autres sels, l'important est de trouver le produit parfait : celui qui évite de fumer !

Max laboratoire FUU contrôle qualité
Max travaille sur les sels de nicotine. 

Plus de précisions sur l’acide benzoïque

Cet acide organique figure sur la liste des arômes alimentaires autorisés (nomenclature CE1334/2008). Il est couramment utilisé dans l’industrie agro-alimentaire et son profil toxicologique est bien connu. Cet acide est intéressant pour la fabrication de eliquide car, il permet simplement et efficacement la création d’un “complexe” avec la nicotine (sel). Nous utilisons dans le cadre de cette fabrication une matière première de la plus haute qualité pharmaceutique (99,98% de pureté minimum), et certifiée Ecocert.

Les études que nous avons menées montrent que son comportement en vaporisation est similaire à celui d’un eliquide traditionnel. Les dégradations supplémentaires par rapport à un eliquide traditionnel apparaissent à une température bien supérieure à la température de dégradation de la Glycérine Végétale en acroléine (“dry hit”), ce qui apporte une protection effective pour les usagers.

Glacial Minimal sels de nicotineGlacial, toujours prêt !

Les acides “endogènes” ne sont pas plus sûrs ou moins sûrs

Certains fabricants et utilisateurs affirment que les acides organiques endogènes ("qui prennent naissance dans l'organisme") sont un meilleur choix pour les sels de nicotine. Selon nous, ces déclarations, toutes intuitives qu'elles puissent être, n'ont aucun fondement médical. Le terme endogène désigne le fait que le corps humain produit lui-même une molécule.

Effectivement, le corps produit par exemple de l’acide lactique, généralement dans les muscles lors d’un effort prolongé. Pour autant, l’acide lactique est de fait un “déchet” qui doit être éliminé par le corps. De nombreuses molécules sont produites par le corps et éliminées, comme résultantes de réactions biochimiques complexes. Nombre de ces molécules ne sont pas bonnes pour la santé et ne doivent pas être ingérées pour autant. L’acide benzoïque n’est pas endogène, mais sa toxicité est bien connue : il est couramment utilisé comme conservateur et bien maîtrisé.

Nous ne le répétons jamais assez : la vape, avec ou sans sel, est une solution de réduction des risques tabagique efficace. Ce qui compte pour nous fabricant, c’est la qualité des matières premières et leur pureté pour vous offrir des produits sûrs, à même de vous aider efficacement à arrêter de fumer.

Pour en savoir plus sur nos gammes au sels de nicotine rendez-vous sur : 

- Blend Vape : https://blend-vape.com/

- FUU : https://thefuu.com/fr/172-sels-de-nicotine